Mot du Sécrétaire Général

Les canaux d’information se développant, aujourd’hui, l’internet est indispensable à une structure telle que la nôtre qui œuvre pour des milliers de fonctionnaires sur toute l’étendue du territoire national.

Je parle ici du Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (MIDD), syndicat autonome de l’enseignement préscolaire et primaire hier et qui est aujourd’hui un syndicat du secteur éducation-formation de par ses objets fédérateurs et la justesse ses luttes. Plusieurs instituteurs membres du MIDD ayant eu de la promotion sont restés fidèles au syndicat qui leur a procuré un mieux-être social.

C’est vrai que nous avons obtenus des victoires, mais si nous faiblissons notre ardeur à la lutte, nos victoire passées s’amenuiseront.

La cadence des revendications doit être proportionnelle au coût de la vie.

Victor Hugo ne disait-il pas que ceux qui vivent sont ceux qui luttent ? C’est pour dire que la lutte est indispensable à la vie. Tant que la vie nous permettra, nous vous inviterons toujours à la lutte. Des gens ont lutté avant nous pour que nous ayons les conditions de vie actuelle, c’est à notre tour pour garantir une vie meilleure aux générations futures.

Grâce à la lutte continue pour briser peu à peu les injustices qui frappent le fonctionnaire du secteur éducation-formation, le blason de ce dernier est en train de se redorer progressivement.

Si nous en sommes là, c’est parce que vous nous avez soutenus par votre mobilisation à respecter les mots d’ordre toute fois que nous vous y avons sollicités. Je tiens solennellement à vous dire merci du fond du cœurs. Vous avez ainsi contribué au bonheur d’une multitude de familles. Qu’il plaise à Dieu, le tout puissance de récompenser chacun de vous selon sa détermination à œuvrer pour le mieux-être d’autrui.